Zwindler sur GithubAllez faire un tour sur mon Github !

Cédric O au Numérique : sexisme ordinaire ou nouveau monde ?

C’est l’histoire d’un tremplin politique

Au cas où le titre de l’article n’aurait pas été suffisamment clair, il s’agit d’un billet d’humeur comme je m’en autorise rarement sur le blog… Mais sans plus attendre, rentrons dans le vif du sujet : Depuis le 31 mars (ce n’était pas une blague du 1er avril), nous avons appris la nomination de Cédric O comme secrétaire d’état en charge du numérique.

Note : Cet article initialement posté début mai bénéficie d’une petite mise à jour suite à un nouveau rebondissement dans « l’affaire O » 😉

Pour ceux qui n’auraient pas suivi, il succède à Mounir Mahjoubi, qui a décidé de briguer la mairie de Paris.

Mais comment s’est passé la nomination ??

En voilà une bonne question. Jusque là, donc, je n’avais pas d’avis sur cette personne. Cependant, au détour d’un tweet, voilà ce que j’apprends :

Pour ceux qui souhaitent comme moi vérifier l’article d’origine quand on lit une capture d’écran, le tweet pointe vers cet article de frenchweb.fr.

Un passage retient particulièrement l’attention :

Dans un premier temps, quatre candidates étaient pressenties : Aurélie Jean, Paula Forteza, Olivia Grégoire et Amélie de Montchalin.
Selon nos informations, un retournement de situation aurait eu lieu avec la sélection du sélectionneur par lui-même.

L’article pointe vers un autre article, qui faisait justement le portrait des 4 femmes citées plus haut, et que je vous laisse consulter si jamais vous ne les connaissez pas.

Des profils qualifiées, notamment Aurélie Jean, dont l’expérience et les qualités sont vertigineuses, sans parler de sa présence médiatique dans la Tech (pas que French, en plus).

De nombreuses personnes pensaient donc que c’était du tout cuit, par exemple le CTO et cofondateur de Blablacar, Francis Nappez, qui en parle sur LinkedIn.

D’autres voyaient plutôt Paula Forteza, dans un autre style, mais tout aussi légitime pour le poste. Avant l’annonce de la nomination, de nombreux articles allaient dans le sens de l’une ou de l’autre.

Mais pourquoi donc a-t-on préféré Cédric O, plutôt que ces femmes là ?

Tout de suite, l’idée qui vient à l’esprit est « pourquoi manquer une occasion de nommer une de ses femmes brillantes et qualifiées, pour propulser un inconnu dans le devant de la scène ? Peut être que Cédric O était un encore meilleur candidat ! »

OK. Qui est Cédric O, qu’a-t-il fait avant ?

Un rapide tour sur Wikipedia permet d’apprendre qu’il est diplômé d’HEC. Un vrai expert du numérique de formation, donc. Pour info/rappel, Mounir Mahjoubi sortait de Sience Po, donc au final, les cyniques diront que ça ne change pas grand chose.

Ensuite, il s’est engagé en politique avec d’autres proches du président (dont certains qui ont fait parler d’eux récemment, dont Ismaël Emelien) à l’époque DSK, puis chez En Marche, où il a été trésorier. Là encore, un poste idéal pour un futur secrétaire d’état chargé du numérique.

Quel rapport avec le numérique ?

Il suffit de taper « Cédric O » et « geek » dans votre moteur de recherche préféré pour voir la flopée d’articles qui sont sortis sur lui (tous pompés les uns sur les autres) depuis. On essaye donc de nous faire croire qu’il est qualifié pour le poste car… c’est un geek.

Un peu comme quand Mounir Mahjoubi nous expliquait qu’il avait passé son adolescence sur IRC. Ça nous fait une belle jambe.

Alors d’accord… je suis très critique alors qu’il fera peut être très bien le job.

Mais bon … Quelle occasion gâchée d’avoir au numérique des femmes charismatiques, qui savent de quoi elles parlent, pouvant servir de « role model » pour des jeunes filles, alors qu’on sait qu’elles se détournent toujours plus du numérique. Ça me rappelle cruellement le talk d’ouverture de BDX.IO 2018 d’Audrey Neveu – The Hitchhiker’s Guide to Diversity (Don’t panic!).

Je note d’ailleurs la réaction assez molle de toute la classe politique et tous les « experts » qui peuplent la twittosphère et qui étaient bien plus inspirés par la nomination de Sibeth Ndiaye (mais c’est une autre histoire). Hormis le tweet que j’ai cité en début d’article, pas ou peu de réaction.

Cédric O a une sœur

Pour finir et faire écho à mon titre, s’agit-il de sexisme ordinaire comme le sous-entend le tweet de CodeForFR, ou y a-t-il une autre raison ?

La raison qui fait de Cédric O un candidat plus désirable que toutes ces femmes dont on parle depuis le début, se trouve peut être en dernière ligne de cet article de NextInpact :

Mounir Mahjoubi va maintenant retrouver son poste de député, récupérant le siège qu’il avait laissé à sa suppléante, Delphine O, sœur de Cédric O.

Source : https://www.nextinpact.com/brief/cedric-o–nouveau-secretaire-d-etat-charge-du-numerique-8288.htm?skipua=1

Mise à jour du 03/06/2019

Et quelle n’a pas été ma stupéfaction d’apprendre, par tweet interposé, que Delphine O avait également eu son lot de consolation pour bons et loyaux services dans le nouveau monde :

Permettez donc moi un petit moment de fiction de mon propre cru, sur ce que je pense qu’il s’est passé, fin mars.

Allo, Delphine ? Désolé, je suis plus ministre… Ben… du coup, ça veut dire que je reprend mon siège… Ouais je sais, c’est pas cool.
Mais ne t’inquiètes pas, en échange, je pousse ton frère comme mon remplaçant. Et puis toi, on te trouves un poste sympa, comme ambassadrice. Comme ça on est quittes.

#NouveauMonde, je vous le disais…

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.