[Humeur]Ces gens qui amènent leur bébé au bureau pour poster leurs aventures sur LinkedIn

Posted by

Comme tout le monde, j’ai ma vision de la vie. Parfois, j’ai du mal à comprendre la vision des autres.

Je rage un bon coup, puis je me rappelle qu’on est tous différents, je me dis que c’est juste parce que je suis un jeune imbécile ou au contraire déjà un vieux réac, je rigole de moi-même et je passe à autre chose.

Mais depuis peu, il y a un truc que je capte pas, mais alors pas du tout.

"Je suis profondément choqué !"

LinkedIn, on y trouve de tout. Et des fois c’est vraiment la lie de l’humanité. Pire que Facebook ou Twitter.

Ce n’est pas pour rien que le compte Disruptive Humans of LinkedIn compte autant d’abonné. LinkedIn, malgré toutes les qualités que je lui trouve, c’est parfois un puit sans fond d’imbécilités.

Du grand classique sur LinkedIn…

Ca fait quelques fois, depuis moins d’un an je dirais, que je vois passer des posts de papas, fiers comme des coqs, avec leur bébé au travail. Note: Je ne parle pas d’un enfant, mais bien de bébés (<1ans).

Ici, c’est un papa qui n’a "pas de solution pour garder son enfant l’été, et qui est trop content d’avoir un patron compréhensif qui lui permet d’amener son bébé au travail"

Là, un papa qui appelle son manager pour lui dire qu’il ne viendra pas, car son fils est malade. Qu’à cela ne tienne lui rétorque son Manager 4.0 "Mais ramène le au bureau ! Ca nous fera de l’animation !" (Verbatim). Et de surenchérir le post d’un "merci chef tu es le meilleur des chefs". Et les patrons de congratuler leur bon soldat, assurément un papa 4.0 modèle.

Mais qu’est-ce que ça peut faire ?

Je vais volontairement passer sur le fait que je suis totalement opposé à l’exposition des enfants, surtout si petits, aux réseaux sociaux (je vous renvoie au point "vieux reac/jeune imbécile"). C’est hors sujet ici. Car franchement je suis scié par tout le reste.

Mais dans quel monde vivent ces gens ?

A quel moment, tu te dis que ça va être une bonne idée d’amener pendant tout le mois de juillet ton bébé au bureau ?

Que tu vas laisser sécher comme un raisin sec dans son transat, posé au dessus de ton bureau en trophée (car oui, c’est ça la photo mise en avant par l’auteur). A quel moment un parent peut trouver ça désirable, voire même ne serait ce qu’acceptable, comme solution ?

Et le deuxième exemple… que dire ! Un enfant malade, qui a besoin de calme, de repos et d’amour pour récupérer… l’amener au bureau, sur l’idée du patron, parce que ça va faire "de l’animation" ?

Pourquoi ? C’est une bête de foire ton gamin quand il a 38.5 ?

Et une fois que tu y seras, tu crois que tu vas avoir la tête à bosser ?

Non non non non ! Surtout ne répond pas, j’ai trop peur que tu me répondes "oui".

C’est pas facile d’être parent

C’est pas facile d’être président

François Hollande, quand il était encore président

Alors je veux bien essayer d’être compréhensif. Peut-être que ces personnes n’avaient vraiment aucune autre solution ?

Avoir un enfant, c’est compliqué et ça demande parfois des sacrifices. Et parfois, il faut trouver une solution, même si elle n’est pas optimale.

Mais pitié, n’en faites pas un post sur LinkedIn !

Ne faites pas comme si c’était un modèle de modernité à suivre !

Aussi bien vous, employés, que vous, "gentils patrons" qui les poussent ou les autorisent à ce genre d’actions débiles.

Et le pire dans tout ça.

Le pire dans tout ça, c’est que personne sur le réseau social ne trouve rien à y redire.

Les gens likent, applaudissent des deux mains, commentent pour porter aux nues ces papas résolument modernes (sic). Les rares commentaires négatifs sont juste des gens qui râlent que l’employé risque de ne pas bien travailler.

Et pour l’enfant ? Rien ? Personne ?

Du coup, j’en viens à me demander s’il n’y a que moi qui trouve ça anormal, même malsain. Je dois être bizarre…

Mais, franchement, là, ça me dépasse.

Sources

Bonus DHoL "Bienvenue dans mon réseau"

2 comments

  1. je suis entièrement d’accord avec votre point de vue. Les gens deviennent fous avec les réseaux sociaux. Combler un vide existentiel !

  2. totalement d’accord, j’ai des enfants, et les rares fois ou ils sont venu au travail c’était soit parce que j’étais en congés, que nous étions dans le coin (musée, resto, activité,…) et qu’on passait dire bonjour aux collègues qui les connaissent aussi, ou alors pour une garde une demi journée (mais pas malade) pour un imprévu (grand parents pas dispo, imprévu professionel,…) mais ils étaient déjà « grands » (>6ans) et donc se sont occupés eux même, je suis juste allé mangé avec eux à midi.

    Et je n’ai certainement jamais posté de photos sur les réseaux sociaux de ça, c’est un dépannage ultime en cas de qui n’est arrivé que 2* en 13ans de carrière

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.