Featured image of post Voxxed Days Luxembourg 2022 - Jour 1

Voxxed Days Luxembourg 2022 - Jour 1

Ecrit par ~ zwindler ~

Dernière conférence (avant un bon bout de temps)

C’était pas mal intense, ces derniers temps, en termes de conférences. Aujourd’hui je suis à Voxxed Luxembourg 2022 ! Et vous me connaissez, je n’arrive pas à m’empêcher de faire un petit recap' à chaud des talks que je viens de voir.

Je ne connaissais ni VoxxedLu, ni le Luxembourg tout court en fait et j’étais super content d’être accepté en tant que speaker pour découvrir ça :)

C’est Pierre Antoine Grégoire (@zepag), qui a ouvert cette édition. Il a commencé par nous a reparlé de ces 2 ans sans VoxxedLu (cause COVID).

Et probablement un peu pour embrayer sur la keynote, il a ensuite rappelé qu’il y a encore en conférence beaucoup plus d’hommes que de femmes. Peut-être même plus depuis la crise COVID ?

Pourquoi vous n’attirerez et ne retiendrez pas les femmes dans vos équipes tech !

Et donc, la keynote du premier jour a été faite par Marcy CHAROLLOIS.

Marcy a fait ce talk à Devoxx FR en avril dernier. J’avais été le voir et j’étais content de le RE-voir, car il y a beaucoup de messages à assimiler.

  • Habitus
  • Status-quo
  • Resistance au changement
  • Courbe du deuil
  • Attraction / Rétention des femmes

Marcy aborde plein de sujets importants pour comprendre POURQUOI tant de femmes quittent la tech. Je ne spoil pas plus, le talk est à voir.

(Merci Marcy ;-p)

Scaling a dormant Java application from 0 to 100 pods in seconds? Quarkus and Knative to the rescue!

Kevin DUBOIS, solution architect et developer advocate chez Redhat, nous a fait une présentation suivie d’une démo sur Quarkus et KNative.

Je ne m’étais pas trop intéressé à KNative, mais effectivement, dans le cas d’un microservice “event driven” (en mode serverless), c’est hyper intéressant et Quarkus+GraalVM (avec un démarrage d’une bête API REST en 0.016s) est réellement utile, par rapport à une JVM.

Un point dont n’a pas parlé Kevin est que certes, le couple Quarkus+GraalVM boote très vite, mais qu’on a tout un overhead apporté par Kubernetes pour l’affectation (Scheduling) et l’initialisation des Pods.

En gros, ça marche, mais pas non plus à 0.016 secondes ;-)

Le GitOps dont vous êtes le héros

Je ne vais pas pouvoir vous décrire totalement ce talk de Louis TOURNAYRE puisqu’il s’agit d’un talk “interactif” en mode “livre dont vous êtes le héros”.

Ce talk est TRES TRES bien fait, l’expérience est super agréable, mêlant avec brio interactivité, choix multiples et démos lives.

A l’issue de notre “histoire” (puisqu’il y a plusieurs branches possibles), nous avions vu comment déployer une application avec k3d, Gitops et ArgoCD avec en plus des fichiers Dhall et expérimenté les Sealed Secrets avec kubeseal (on a même aussi parlé brièvement de Hashicorp Vault, j’en parle dans cet article).

A voir absolument si ces technos vous intéressent.

Déjeuner

J’avais prévu d’aller voir “🏡 Full-remote : comment réussir à travailler en équipe ?” de Lise QUESNEL et “L’affordance ou comment l’utilisateur interprète et perçoit une interface” de Salvatore BERRITTELLA, mais je n’ai finalement pas réussi à y aller.

Choreography vs Orchestration in serverless microservices

Guillaume LAFORGE de chez Google nous a fait un talk pour parler des avantages et des inconvénients de deux patterns :

  • Orchestration (REST, not loosely coupled)
  • Choregraphy (event-driven)

A première vue, l’approche Choregraphy semble plus efficace (meilleure résilience en cas de coupure d’un de composants de la chaîne métier). Et tant que c’est simple, ça va.

Sauf que si on imagine un processus métier un peu plus compliqué. L’approche événement n’est pas simple à décrire et peut être difficile à debug, même lors de l’écriture du code.

Guillaume a ensuite montré un exemple des deux approches avec une app de partage de photos, développé dans les 2 modes.

Du code Terraform VRAIMENT factorisé avec Terragrunt

A 14:45, c’était mon tour avec mon “Tool in action” sur Terragrunt, un wrapper de terraform.

Tout s’est bien passé même si j’étais super stressé et un peu speed (talk calibré pour 25-30 minutes, j’en avais 20).

Si vous voulez voir les slides, elles sont là (et le code, ici)

J’adore quand un “plan” se déroule sans accroc

Indexer ses documents bureautiques avec la suite Elastic et FSCrawler

Juste après moi, David PILATO nous a présenté FSCrawler, un projet open source (qu’il développe en side project), qui remplace avantageusement l’ingest-attachment plugin d’ElasticSearch pour aller chercher des métadonnées dans les documents open office, pdf, mp3, etc.

Dans les deux cas, c’est Apache Tika qui est utilisé pour récupérer les métadonnées.

Sauf que FSCrawler permet de crawler des fichiers sur un FS local ou distant au fil de l’eau, de n’envoyer à ElasticSearch que les métadonnées et pas le fichier complet à ElasticSearch pour traitement (on réduit donc la bande passante et on éviter de charger les documents en RAM côté Elastic), est capable de faire de l’OCR (avec tesseract), …

Depuis peu, Elastic a ajouté “Workplace search” en outil gratuit de la suiteElastic, ce qui permet en plus à FSCrawler d’avoir une UI.

C’était intéressant.

Comment Doctolib a traversé la crise du COVID : dernier rappel

Nicolas MARTIGNOLE nous a fait un talk sur tout ce qui avait changé chez Doctolib avec les différentes campagnes de vaccination COVID en France.

Fun fact, une très grosse partie de la salle a levé la main quand Nicolas a demandé qui était passé par Docto à un moment donné.

Il a dit énormément de choses c’est difficile de tout résumer sans faire un pavé.

Personnellement, j’en retire (surtout avec la conversation qui a suivi) que Doctolib a un processus de gestion des incidents (Incident management) très au point.

Nicolas nous a aussi montré des chiffres sur l’évolution de Doctolib au travers de cette crise, a reparlé du chiffrement des données.

Chiffrement des données au repos Chiffrement de bout en bout pour certaines données médicales. Pas toutes. Les données ne nous appartiennent pas, elles appartiennent aux patients et aux médecins

Enfin, Nicolas a (re)parlé de choix techniques (tech radar, une seule DB et l’impact que ça a chez eux, modular monolith?) et du coût de leur CI (colossal, car ils lancent 40k tests et spin un cluster de 500 machines).

Très intéressant.

Compose v2 & Compose Specification

Guillaume LOURS a fait un tour d’horizon de l’évolution de Compose depuis Fig et l’apparition de la spec pour les fichiers de configuration Compose.

C’était intéressant d’avoir l’historique et d’avoir plus de détails sur les features qui étaient les plus demandées (qu’ils ont implémenté dans Compose v2), mais n’étant pas utilisateur de Compose je ne suis pas forcément le meilleur public pour juger ;-).

Soirée des speakers

A l’issue de la conférence, j’ai pu discuter avec plusieurs personnes, en particulier avec Gildas, François, Nicolas et Mathis.

Merci à tous, c’était très enrichissant :).


Vous aimez ce blog ou cet article ? Partagez-le avec vos amis !   Twitter Linkedin email Facebook

Vous pouvez également vous abonner à la mailing liste des articles ici

Généré avec Hugo
Thème Stack conçu par Jimmy